Recensement 2015

Cette année, le recensement se déroule dans votre commune ! Il a lieu du 15 janvier au 14 février 2015. Se faire recenser est un geste civique, qui permet de déterminer la population officielle de chaque commune. C’est simple, utile et sûr. Voici toutes les informations pour mieux comprendre et pour bien vous faire recenser !

 

Le recensement, c’est utile à tous

Des résultats du recensement de la population découle la participation de l’État au budget des communes : plus une commune est peuplée, plus cette participation est importante. Du nombre d’habitants dépendent également le nombre d’élus au conseil municipal, la détermination du mode de scrutin, le nombre de pharmacies...

 

Par ailleurs, ouvrir une crèche, installer un commerce, construire des logements ou développer les moyens de transports sont des projets s’appuyant sur la connaissance fine de la population de chaque commune (âge, profession, moyens de transport, conditions de logement…). Enfin, le recensement aide également les professionnels à mieux connaître leurs marchés et leurs clients, et les associations leur public.

 

En bref, le recensement permet de prendre des décisions adaptées aux besoins de la population. C’est pourquoi il est essentiel que chacun y participe !

 

Le recensement, c’est simple : pas besoin de vous déplacer

Un agent recenseur recruté par votre mairie se présentera chez vous, muni de sa carte officielle. Il vous remettra vos identifiants pour vous faire recenser en ligne ou, si vous le préférez, les questionnaires papier à remplir concernant votre logement et les personnes qui y résident.

 

  • Si vous choisissez de répondre par internet, rendez-vous sur le site : www.le-recensement-et-moi.fr et cliquez sur « Le recensement en ligne, c’est ici ». Utilisez votre code d’accès et votre mot de passe pour vous connecter. Ils figurent sur la notice d’information que l’agent vous a remis lors de son passage. Ensuite, vous n’avez plus qu’à vous laisser guider.

 

  • Sinon, remplissez lisiblement les questionnaires papier que l’agent recenseur vous remettra lors de son passage. Il peut vous y aider si vous le souhaitez. Il viendra ensuite les récupérer à un moment convenu avec vous. Vous pouvez également les envoyer à votre mairie ou à la direction régionale de l’Insee.

 

Le recensement, c’est sûr : vos informations personnelles sont protégées

Seul l’Insee est habilité à exploiter les questionnaires. Ils ne peuvent donc donner lieu à aucun contrôle administratif ou fiscal. Votre nom et votre adresse sont néanmoins nécessaires pour être sûr que les logements et les personnes ne sont comptés qu’une fois. Lors du traitement des questionnaires, votre nom et votre adresse ne sont pas enregistrés et ne sont donc pas conservés dans les bases de données. Enfin, toutes les personnes ayant accès aux questionnaires (dont les agents recenseurs) sont tenues au secret professionnel.

Pour plus d’informations, consultez le site internet : www.le-recensement-et-moi.fr

Le recensement s'est achevé

Le recensement de la population saint-pérollaise s’est achevé il y a peu. Il faudra, cependant, encore plusieurs mois avant d’en connaître les résultats.
Si la collecte sur le terrain par les agents recenseurs s’arrêtait le 14 février, Yann Brissart et Mélissa Hamerlik, agents municipaux coordonnateurs, ont encore eu besoin d’une dizaine de jours  pour clôturer définitivement l’entreprise. Cela laissait un petit délai aux retardataires qui n’avaient pas encore rapporté leurs questionnaires.
Il a fallu  vérifier que tous les documents papier étaient bien enregistrés, que toutes les erreurs internet (doublon, problème de codification des logements, erreur d’adresses) étaient réglées.  Il a fallu également détruire les documents officiels estampillés « recensement 2015 ».
C’est  désormais l’INSEE qui prend le relais. L’Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques va tout revérifier, analyser les questionnaires. Les documents manuscrits vont être scannés  avant  traitement informatique.  A ce stade, toutes les données nominatives vont être effacées.

Dans l’ensemble, les Saint-Pérollais ont coopéré et ont assuré un bon accueil aux 19  agents recenseurs recrutés spécialement pour cette mission.  Ces derniers ont acquis une connaissance nouvelle de leur commune et ont fait de belles rencontres. Certains habitants étaient ravis de pouvoir leur conter l’histoire de leur quartier.

Malgré la motivation de leur équipe,  les deux agents coordonnateurs ont dû faire face à des imprévus comme les aléas climatiques qui ont perturbé l’avancement de la collecte et n’ont pas facilité l’accès aux quartiers les plus reculés. Ils ont aussi dû gérer la défection de quelques agents et en recruter d’autres pour renforcer l’équipe, dans des délais très contraints.

Les rencontres quotidiennes avec les agents sur le terrain pour faire le point, vérifier l’avancement de la collecte ou la cohérence entre le nombre d’habitants indiqué sur la  feuille de logement et le nombre de bulletins individuels correspondants, ont permis de contrôler le bon déroulement de la procédure et ne pas se laisser déborder. Yann et Mélissa ont aussi bénéficié de la présence régulière d’un superviseur de l’INSEE qui suivait toutes les communes de Drôme-Ardèche des alentours. Saint-Péray était l’une des deux communes les plus importantes communes de son secteur.

Nouveauté de ce recensement,  la collecte des données par internet a facilité le travail et évité un surplus de papier.  Les administrés ont apprécié ce mode de collecte plus sécurisant et qui réduit la crainte de partager ses données avec un tiers. De plus, la procédure de remplissage « guidée » a minimisé le risque d’erreur.  Mais les proportions varient selon les districts : dans certains, la part du questionnaire électronique est minime.

Malgré toutes les bonnes volontés, un recensement, acte pourtant obligatoire, n’est jamais totalement complet. Il y a toujours des administrés qui n’acceptent  pas de s’y soumettre.  Et ce refus n’est pas sans conséquence pour  la commune qui peut y perdre financièrement. Le nombre d’habitants découlant du recensement  détermine en effet le montant des aides attribuées par l’Etat.
Il est encore possible d’y remédier mais  c’est à l’INSEE qu’il faut désormais s’adresser.  C’est également l’INSEE qui dressera les amendes à ceux qui n’ont pas voulu remplir leur devoir.

Outre savoir combien de personnes étaient présentes sur la commune à la date de référence du 15 janvier 2015, les données collectées donneront des  informations essentielles sur les caractéristiques de la population (âge, profession, moyens de transport, conditions de logement).

Suite au recensement, des agents de l’INSEE pourront revenir, sur le terrain, pour des enquêtes de ménage cette fois. Les statistiques issues du recensement leur permettent en effet d’avoir un panel représentatif pour des sondages.

Le traitement de ces données  devrait occuper l’INSEE jusqu’en décembre 2015. A partir de janvier 2016, ce sont d’autres communes qui seront concernées par le cycle de recensement. A Saint-Péray,  commune de -10 000 habitants, ce ne sera pas avant 2020.

Encore un grand merci à tous pour l’accueil réservé aux agents recenseurs !

Les agents recenseurs se préparent

A quelques jours du début officiel du recensement sur la commune, les 16 agents recenseurs recrutés spécialement, se préparent à leur mission.

Tous étaient convoqués, lundi 5 janvier, en mairie pour découvrir le district qu'ils auront à couvrir et suivre une première séance de formation avec une personne de l'INSEE. Deux agents municipaux ont la charge de les encadrer.

 

Cette semaine, ils ont pu se familiariser avec les rues de leur secteur et vous distribuer un courrier annonçant leur futur passage à votre domicile.