Les déchets

Une compétence intercommunale

 

La question de l’élimination et valorisation des déchets ménagers est gérée par la Communauté de Communes Rhône Crussol (CCRC), c’est une compétence confiée à l’intercommunalité.

 

 

Pour Saint-Péray, trois élus font partie de la commission « ordures ménagères » de la CCRC avec 25 autres conseillers communautaires :

  • Damien Fraisse
  • Myriam Smith
  • Agnès Quentin-Nodin

Un peu d'histoire...

Pendant la Préhistoire, les hommes se contentent de laisser leurs déchets dans la nature. Essentiellement des restes de nourriture, ceux-ci se décomposent selon le cycle naturel et sont produits en petite quantité. Le problème des déchets apparaît avec le développement des villes où les ordures s'entassent sur la voie publique.

Ne pouvant plus supporter l'odeur, Philippe Auguste ordonne en 1185 de paver les rues principales et crée des canaux et fossés centraux pour nettoyer certains quartiers de Paris.
Néanmoins l'absence d'égouts fait que les caniveaux au milieu des rues pavées sans trottoirs servent encore de rigole d'écoulement pour évacuer les eaux de pluies et les eaux usées déversées par les habitants. Les résidus et déchets trop encombrants sont, quant à eux, abandonnés dans des dépotoirs aux abords des villes. On appelait « voiries » des lieux « où l'on portait les ordures, les immondices, les vidanges, les fumiers et les débris d'animaux ».

Il faut attendre le XIXe siècle pour que l'hygiène et la salubrité publiques deviennent un véritable sujet de préoccupation. La révolution arrive avec le Préfet de la Seine, Monsieur Eugène Poubelle, qui met en place un premier arrêté le 24 novembre 1883 obligeant les propriétaires parisiens à mettre à disposition à chacun de leurs locataires un récipient destiné aux ordures ménagères. Par glissement sémantique, ces récipients prennent vite le nom de « poubelles »