Détails de l'actualité

samedi 28 février - Carnaval en musique

Sous le soleil, petits et grands ont défilé en centre-ville

Il n'a pas été fait mention de mauvaises notes, de jouets cassés, non cette année, les griefs reprochés à Carmentran avaient un retentissement international. Selon Alexine, chargée d'énoncer les sentences à la foule : le sinistre individu en papier mâché réalisé par les enfants du centre de loisirs a à son actif les tremblements de terre, les cyclones, les grandes marées, le dérèglement climatique, l'explosion d'une mine de charbon en Turquie, l'épidémie de grippe...et l'éboulement de la colline de Crussol.
Pour tous ces méfaits, il méritait bien de finir sur le bûcher!

C'est une foule colorée, maquillée qui l'a accompagné entre l'école du Quai et la place de l'Hôtel de Ville, lieu de son jugement dernier.

En tête de cortège, la batucada formée par la Batouckrussol de Guilherand-Granges et les élèves du stage organisé au CEP du Prieuré pendant les vacances scolaires. Habillés aux couleurs du Brésil, ils n'ont pas ménagé leur peine pour donner du rythme au cortège, tout comme la Pena El Paso de la Voulte.

Et le carnaval saint-pérollais avait même des accents italiens avec la parade des participants à l'atelier "costumes et masques de Venise" de la compagnie Zinzoline. Petits et grands ont admiré les tenues majestueuses réalisées pour leur participation au carnaval de la Sérénissime.

Les flamboyants Phenix de Feu, juchés sur leurs échasses, ont fait le spectacle avant de donner le coup de grâce à Carmentran. Il n'a même pas pu compter sur la pluie et le vent pour le sauver de la damnation : le soleil était du côté de ceux qui avaient hâte de voir l'hiver chassé.

L'horrible personnage réduit en cendres, tous se sont retrouvés autour du buffet afin de se régaler de chocolat chaud et de pâtisserie.