Détails de l'actualité

dimanche 11 janvier - Saint-Vincent

La Confrérie du Saint-Péray a offert une Saint-Vincent solidaire

 

C'est un cortège silencieux qui a remonté, dimanche matin, la rue de la République.
Le défilé proposé par la Confrérie du Saint-Péray afin de donner une autre ampleur à la Saint-Vincent, s'est transformé en une marche solidaire pour les victimes du terrorisme. En tête de cortège, les musiciens de l'orchestre "le P'tit Bazar" avaient mis leur instrument en berne. Suivaient les enfants des viticulteurs, les membres de la Confrérie qui arboraient tous, noué à leur tenue, un ruban noir, la Reine des Vins et sa Dauphine, les membres de l'équipe municipale et les Confréries amies des Chevaliers de la Taste-Caillette de Chabeuil et de la Jolie Treille et des Trois Tours de Tournon.

La Confrérie souhaitait une Saint-Vincent différente comme l'a expliqué Gérard Lamberton, désormais Grand-Maître,  pendant le service religieux célébrant le saint-patron des vignerons. Elle le fut mais pas de la façon  imaginée. Impossible, en effet, pour  la Confrérie de ne pas s'associer au mouvement citoyen né depuis l'attentat au siège de Charlie Hebdo. Surtout que cette fête était déjà placée sous le signe de la solidarité avec la vente d'une cuvée spéciale "Saint-Vincent" au profit du Relais Alimentaire.

A la sortie de l'église, tout en faisant une bonne action,  les participants ont pu se régaler avec de la pogne proposée notamment par la Reine des Vins et du Jumelage, Emmanuelle et sa Dauphine Justine et du Saint-Péray distribué par les viticulteurs.

La statue du saint-patron a ensuite pris la direction de Cornas où elle sera hébergée en 2015 au Domaine Voge.