Détails de l'actualité

mercredi 10 juin - Le préfet en visite

Alain Triolle, préfet de l'Ardèche a rencontré l'équipe municipale

 

Le préfet de l’Ardèche, Alain Triolle, accompagné par le sous-préfet de l’arrondissement de Tournon, Michel Créchet, était en visite à Saint-Péray afin de rencontrer le Maire, Jacques Dubay et une partie de l’équipe municipale. Il s’agissait de la première visite du représentant de l’Etat dans la commune depuis sa prise de fonction en mars dernier.

Il connaissait les « charmes de Saint-Péray », sa réputation viticole mais pas la réalité de la commune.
Pendant 2h30, le préfet a pris le temps d’échanger sur ce qui fait concrètement la vie d’une équipe municipale dans la 7ème ville d’Ardèche et voir comment l’Etat peut être à ses côtés. Un échange qui s’est déroulé en « toute sincérité et toute franchise » comme l’a souligné le maire, Jacques Dubay.

Les sujets à aborder étaient très nombreux. Après une présentation de la commune, tout ce qui constitue les grands enjeux de Saint-Péray a été évoqué : les difficultés à renégocier les emprunts toxiques, la mixité sociale, la requalification de Pôle 2000 et l’importance d’un environnement favorisant l’implantation d’entreprises, l’accueil des gens du voyage sur une aire dédiée (porté par la CCRC)…

Il s’agissait également, pour le préfet, d’expliquer les politiques gouvernementales et de faire remonter jusqu’à Paris à quelles réalités les politiques décidées se heurtent au moment de leur application sur le terrain. Ainsi, la mise en place de la réforme des rythmes solaires a un impact sur les associations, les clubs sportifs mais également la gestion de l’utilisation des locaux municipaux.

En conclusion, Alain Triolle a souligné les atouts de Saint-Péray, qui bénéficie de « tous les avantages de la plus grande ville entre Lyon et Avignon ». « Les plus grandes villes sont de l’autre côté du Rhône mais la vie est plus agréable ici. Saisissons ces chances-là, elles sont réunies à Saint-Péray.»

En marge de cette rencontre, le Préfet a ouvert les deuxièmes rencontres de l’entreprise qui se déroulaient ensuite au CEP du Prieuré.