Détails de l'actualité

vendredi 13 mars - Paris-Nice

La course au soleil a traversé la commune lors de la 5ème étape

Saint-Péray était sur la feuille de route de la 5ème étape de la course cycliste Paris-Nice. Il était un peu après 13h quand les cinq échappés de tête : le maillot à pois, le belge Thomas de Gendt (Lotto-Soudal), l'ancien champion du monde espoir, Romain Sicard (Europcar), le dernier vainqueur du Critérium du Dauphiné, Andrew Talansky (Cannondale-Garmin), le russe Egor Silin (Katusha) et le polonais Pawel Poljanski ont fait leur apparition sur la commune, en provenance de Saint-Etienne, via Tournon.

Trois minutes plus tard, pour le plus grand plaisir des spectateurs présents au bord de la route,  c'était au peloton de faire son apparition avec à sa tête, menant la poursuite,  l'équipe Etixx-Quick-Step du maillot jaune, le champion du monde, Michal Kwiatkowski.
Malgré la vitesse des coureurs, les plus avisés auront reconnu l'ancien vainqueur du Tour de France Bradley Wiggins, le futur vainqueur de Paris-Nice Richie Porte, les sprinters allemands André Greipel ou  John Degenkolb ou les anciens champions de France : Voeckler, Chavanel ou Bouhanni.

Les rues empruntées (la RD 86, l'avenue Charles de Gaulle, l'avenue du 11 novembre, le carrefour de la Libération, l'avenue du 8 mai, le carrefour de la Beylesse, l'avenue de Gross-Umstadt, le rond point de Pôle 2000, la rue Pôle 2000, le chemin des Mulets) avaient été neutralisées un peu en amont de la course par la police nationale aidée par la police municipale.

Pour garantir la sécurité de tous, les forces de l'ordre ont également reçu l'aide de dix bénévoles du cyclo-club de Saint-Péray recrutés comme signaleurs.

Grâce à la coopération de tous, ce moment sportif s'est très bien passé. La municipalité remercie tous ceux qui ont contribué au bon déroulement, ainsi que ceux qui ont su faire preuve de patience pendant la neutralisation des voies de circulation.

Les coureurs ont continué ensuite leur chemin jusqu'à Rasteau où, après que le dernier rescapé de l'échappée ait rendu les armes dans l'ultime kilomètre, l'italien Davide Cimolai (Lampre) coiffait sur la ligne le français Bryan Coquard (Europcar).